• Avocat Marseille
  • Avocat Marseille
  • Avocat Marseille

Avocat autorité parentale Marseille

Dans le cadre d'un divorce ou d'une séparation, l'exercice de l'autorité parentale n'est que rarement remis en question. Comme le prévoit l'article 373-2 du Code civil, les liens qu'entretient l'enfant avec ses deux parents doivent être maintenus.

Il revient au Juge aux Affaires Familiales d'attribuer une autorité parentale conjointe ou une autorité parentale exclusive. Le magistrat se prononce également sur le mode de résidence, lorsque les parents ne parviennent pas à s'accorder.

Au travers son site internet, Maître TAIBI-HOVSEPIAN vous délivre des informations sur l'autorité parentale, ainsi que sur les modes de résidence.

Votre avocat de Marseille peut vous recevoir au sein de son cabinet, implanté dans le 1er arrondissement, pour répondre à toutes vos questions.

En cas de contentieux relatif à l'autorité parentale ou au mode de garde, votre avocat en droit de la famille fait valoir votre position auprès du Juge aux Affaires Familiales de Marseille.

Autorité parentale exclusive ou conjointe

L'autorité parentale désigne l'ensemble des droits et des devoirs que les parents possèdent à l'égard de l'enfant et ce, jusqu'à l'indépendance de ce dernier.

L'autorité parentale est généralement exercée par les deux parents : il s'agit d'une autorité parentale conjointe.

Seul le Juge aux Affaires Familiales peut décider que soit attribuée une autorité parentale exclusive à l'un des parents, lorsque l'intérêt de l'enfant l'exige.

L'exercice d'une autorité parentale conjointe suppose que les parents, séparés ou non, parviennent à prendre ensemble les grandes décisions concernant l'éducation, la santé et la vie de l'enfant.

Le parent qui ne disposerait pas de l'autorité parentale peut saisir le Juge aux Affaires Familiales lorsqu'il constate une carence chez l'enfant ou lorsqu'il considère que les décisions prises par l'autre parent sont contraires à l'intérêt de l'enfant.

Compétent en droit de la famille, votre avocat de Marseille, Maître TAIBI-HOVSEPIAN, vous conseille et vous représente, en cas de tout conflit relatif à l'exercice de l'autorité parentale.

La garde des enfants

Les enfants sont inévitablement perturbés par la séparation de leurs parents. Il convient de les préserver autant que faire se peut en choisissant, notamment, le mode de résidence adaptée.

En tant qu'avocat en droit de la famille, Maître TAIBI-HOVSEPIAN intervient, à Marseille, auprès des parents qui envisagent de divorcer ou de se séparer, pour les aider à choisir le mode de garde adéquat. Est-ce la résidence alternée ou la résidence classique ? Il n'existe pas de formule gagnante : à chaque situation sa solution privilégiée.

La résidence alternée

La résidence alternée constitue le mode de garde le plus répandu. Les enfants résident alternativement chez l'un et l'autre de leurs parents. En règle générale, les enfants changent de domicile toutes les semaines. Toutefois, d'autres modalités peuvent être envisagées, au regard de la situation des deux parents et du bien-être des enfants. Les conditions doivent être réunies pour la mise en place d'une résidence alternée. En effet, les ex-conjoints ne doivent pas habiter trop loin l'un de l'autre.

La résidence classique

Dans le cadre d'une résidence classique, les enfants sont domiciliés chez l'un de leurs parents. L'autre bénéficie généralement d'un droit de visite et d'hébergement.

Une pension alimentaire peut être due dans le cadre, tant d'une résidence alternée que d'une résidence classique.

Le droit de visite et d'hébergement

Le parent chez lequel les enfants ne résident pas habituellement peut disposer d'un droit de visite et d'hébergement. Il peut alors accueillir les enfants un week-end sur deux, ainsi que durant la moitié des vacances scolaires. Ces dispositions ne sont pas statiques : elles s'adaptent aux situations et au rythme de vie des parents.

Contact